AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 début de quelque chose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
XXXXX
Carnivore Kroot
Carnivore Kroot
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 02/01/2016

Feuille de personnage
Nom du Personnage:
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)
PV:
0/0  (0/0)

MessageSujet: début de quelque chose    Ven 3 Fév - 20:12

Salut à vous je commence un récit à thème fantastique médiévale.
J'ai déjà le "script" et je débute la rédaction. J'ai encore un peu de mal à trouver des noms, donc je les ai mis en gras, ils pourront être changés évidemment.
Si vous avez des propositions/remarques n'hésitez pas .
Je vous laisse sur ça ...

Aryk était allongé sur le toit de la charbonnerie en amont des quais et admirait le reflet du soleil levant, coupé de temps à autre par le passage d’un bateau ou d’une barque. La cloche de l’école le tira de sa rêverie. Il se leva, s’étira et, d’un bond, descendit des planches vermoulues pour s’élancer dans les ruelles de Gunvil. Sur la place du marché un petit attroupement s’était formé autour de la fontaine ; Aryk passa son chemin sans y prêter attention, sachant très bien ce qu’il s’y passait. Certainement un prestidigitateur, un peu trop convaincant, arrêté par les miliciens qui l’auraient pris pour un sorcier, activité strictement interdite dans l’Empire. Il serait enchainé et envoyé dans les geôles lugubres du Croc comme bien d’autres avant lui.
Aryk traversa le pont qui enjambait le fleuve et arriva essoufflé devant l’antique bâtisse de l’Ecole de Gunvil, il y a peu rebaptisée « Lycée Impérial ». Il passa sous le vieux porche (…) et voyant qu’il était en retard, se pressa dans les couloirs sombres de l’établissement. Arrivé devant sa salle de classe, il entendit la voix nasillarde de Maître Fumant et le murmure de ses camarades. Aryk prit une inspiration, toqua à la porte, l’ouvrit et d’une voix faussement honteuse dit :
- Maître, veuillez avoir l’obligeance de bien vouloir me pardonner mon retard injustifié. Cela ne se produira plus à l’avenir.
En temps normal, l’adolescent aurait été envoyé au coin et vu sermonné pendant un quart d’heure sur l’importance capitale de la ponctualité. Aujourd’hui Maître Fumant semblait excité, un grand sourire marquant son visage dégoulinant de sueur. C’était un homme petit et grassouillet, toujours engoncé dans un costume trop serré, une fesse posée sur son petit bureau, les mains croisées. Il était arrivé à Gunvil avec la dizaine d’autres professeurs dépêchés de la capitale pour « éduquer » la jeunesse provinciale. Depuis leur débarquement en grandes pompes dans le port de la ville, l’école était devenue obligatoire et toute absence entrainait la flagellation des parents sur la place publique. Les instituteurs impériaux n’étaient pas particulièrement appréciés, mais Maître Fumant se distinguait par sa cruauté. Il adorait rabaisser ses élèves, lancer des piques au sujet de leur pauvreté et distribuer des punitions à tout va. Mais il ne prêta que peu d’attention au retard d’Aryk. Il jubilait, tel un enfant à qui l’on aurait promis un bonbon ; or il n’y avait qu’une seule chose qui puisse le mettre dans un tel état. C’était clair dans l’esprit d’Aryk, : aujourd’hui ils allaient parler de l’Empire. Comme pour confirmer ses pensées, Maître Fumant marmonna :
- Oui, oui à ta place mon garçon. Silence s’il vous plaît ! Agathe va commencer son exposé d’histoire.
Il y eut un soupir général. Agathe était la fille du légat impérial et méprisait, à l’instar de Maître Fumant, les gunvilis qu’elle trouvait crasseux et pathétiques. En retour elle s’était attiré la haine de la classe, et de tout l’établissement. Elle s’avança vers le tableau, ses vêtements flambants neufs tranchant avec les guenilles de ses camarades, et resta un moment debout à toiser d’un air supérieur les vingt-cinq élèves assis devant elle. Puis elle se lança :
- Mon exposé commence avant l’apparition des Bois, bien avant l’Empire. Comme vous le savez, autrefois le commerce était florissant entre les cités grâce à la construction des grandes routes. Tout allait pour le mieux, le monde était prospère : c’était l’Age d’Or.

- SILENCE ! Respectez votre camarade ! cria Maître Fumant en fixant les élèves inattentifs et moqueurs.

- C’était l’Age d’Or, repris Agathe, et il perdura jusqu’en l’an 1487, qui fut l’année où les Bois apparurent pour la première fois. En une dizaine de semaines, ils avaient envahi le centre des terres et coupé la plupart des routes commerciales. Les mois suivant virent la situation s’empirer, la Citadelle du Milieu fut perdue, l’Ouest et l’Est furent totalement séparées par la végétation, les voies de communication ayant été entièrement recouvertes. Les hommes envoyés dans la forêt pour y allumer des incendies ne revinrent jamais. Les Bois progressaient sans relâche et se rapprochaient dangereusement des grandes cités sans que personnes ne puissent les stopper…

- Faux, Gunvil et Freisbur les ont stoppés.
Toute la classe se retourna pour observer celui qui avait osé interrompre l’exposé : c’était Aryk qui fixait la jeune fille sans sourciller. Maître Fumant fulminait et semblait au bord de l’explosion, mais Agathe fit un petit signe de la main et rétorqua sèchement :
- Je te rappelle, Aryk, que pour cela vous avez dû incendier l’intégralité de vos terres agricoles et…

- Si nous avions eu de l’aide nous n’en serions pas arrivés là, souffla l’adolescent, encouragé par un murmure d’approbation.

- Maintenant ça suffit Aryk, aboya le professeur qui s’était levé et qui pointait son doigt boudiné sur l’adolescent, encore une remarque et tu sors ! Hum bien… Agathe tu peux reprendre ton exposé s’il te plaît, quant à vous je ne veux plus aucun bruit !

- Merci Monsieur. Je disais donc que personne n’arrivait à stopper in-tel-li-gem-ment les Bois, reprit-elle, jusqu’à l’avènement des Cinq. Ces cinq jeunes filles, déterminées à combattre la forêt et les monstres qu’elle abritait, rassemblèrent les cinq grandes cités de l’Est et levèrent une armée. Les pertes humaines furent élevées, mais elles réussirent à repousser les Bois jusqu’au milieu des terres, loin des villes et des champs. Elles créèrent la Ceinture de feu. Leurs runes tiennent en respect la forêt et protège l’Est depuis maintenant 120 ans. Pour remercier les Cinq de leurs exploits les bourgmestres rebaptisèrent chacune de leur cité à leur nom. En l’an 1488 l’Empire fut proclamé et les cinq sœurs furent couronnées impératrices à la demande du peuple.

- Très bien Agathe. Où s’est déroulé le couronnement ? demanda Maître Fumant qui semblait au comble du bonheur.

- Sur la presqu’île des Volkarites, Monsieur. Elles s’empressèrent de fortifier la Ceinture runique en érigeant de solides remparts, et menèrent la reconstruction de l’Empire. A l’Ouest, votre ville et celle de Freisbur était dans la misère la plus totale : la perte de vos champs et cultures vous amena famine et pauvreté.
Elle s’arrêta un instant afin de se délecter des regards noirs que lui jetaient ses camarades puis reprit :
- Vos bourgmestres s’accordèrent à envoyer des éclaireurs vers l’Est. Vous nous pensiez dans une situation désespérée, semblable à la vôtre. Quel ne fut pas la surprise de vos marins en découvrant un Empire prospère, protégé par les flammes et la pierre. Les Cinq, dans leur immense bonté, vous accordèrent le statut de cités libres et vous firent parvenir des vivres. En 1494 elles signèrent avec vos bourgmestres un traité commerciale : vous fournissez le charbon et les armes à l’Empire, en échange de quoi nous vous nourrissons grâce à nos récoltes. Bientôt l’Est fut trop étroit pour notre Empire en pleine expansion et les Cinq lancèrent une série d’expéditions par la mer. On fit ainsi la découverte de l’île du Volcan, qui devint notre principale forge, puis l’Île Dorée qui, une fois nettoyée des barbares enragés qui la peuplaient, se révéla être dotées d’un sol riche en minéraux précieux. En l’an 1531 les expéditions lancées toujours plus à l’Est permirent la découverte d’un immense continent : les Terres désolées. Les îles furent colonisées et fortifiées comme il se doit, les Cinq établirent ensuite un avant-poste sur le nouveau continent.
La cloche de l’école sonna, indiquant à tous que le cours était fini. Cependant l’instituteur coupa court à l’agitation des élèves prêts à sortir, et déclara :
- Nous sortirons quand mademoiselle Agathe aura fini. L’Histoire de l’Empir… enfin du monde est plus importante qu’un cours d’algèbre non ? Bien continuez jeune fille.

- De cet avant-poste, les Cinq, fortes d’une armée de trois mille hommes, projetaient d’explorer plus profondément les terres. Malheureusement leur campement fut attaqué de nuit par un ennemi inconnu qui ne laissa derrière lui que des cadavres. Il n’y eut aucun survivant à cette nuit tragique. Le projet d’explorer les Terres désolées fut avorté et un nouvel empereur fut choisi par le peuple : Xalorian 1er qui…

- Choisi par le peuple ? qui choisirait un goret pour chef ? murmura Aryk dans sa barbe, faisant pouffer son voisin.

- Oui, bon, merci Agathe ça devrait suffire pour aujourd’hui, je choisirai quelqu’un d’autre pour continuer… marmonna Fumant, en évitant le regard du professeur d’arithmétique qui s’impatientait à la porte. Tiens, pourquoi pas vous Aryk ? vous vous renseignerez sur l’Histoire de Xalorian 1er. Vous pouvez sortir.
Aryk n’avait pas besoin de faire de recherches pour connaître l’histoire de cet imposteur abruti, manipulé par ses conseillers, qui depuis plus de trente ans imposait son pouvoir de manière autoritaire et violente. Il avait changé les traités conclus avec Gunvil qui était devenue, tout comme Freisbur, une colonie asservie à l’Empire. Mais Aryk n’avait pas la tête à cela, aujourd’hui il avait 16 ans, c’était le jour de sa première virée au sein des Forestiers, ces hommes chargés de protéger la ville des Bois et de ces monstruosités. Il avait obtenu du directeur de l’école l’autorisation de quitter les cours plus tôt. Cela faisait maintenant deux ans qu’il s’entrainait dans la caserne à l’écart de la ville et pour rien au monde il n’aurait raté cela. Il dévala les escaliers, sortit par le porche suivit le fleuve jusqu’à une sorte de monastère dont l’entrée était gardée par deux hommes au visage fermé. Aryk prit à peine le temps de les saluer et entra dans la cour où les Forestiers harnachaient leurs chevaux, accrochant sur leurs selles de grandes haches, des torches et des fioles aux lueurs bleuâtres. Un homme s’avança et le serra dans ses bras :
- Aaaah Aryk te voilà enfin ! je suis heureux que tu aies pu venir… Prêt pour ta première virée ?

- Bien plus qu’à un cours de Maître Fumant, répliqua l’adolescent d’un ton enjoué.
L’homme éclata d’un rire tonitruant. Son nom était Frederik, adjoint en chef des Forestiers, il avait formé Arik au maniement des armes et lui avait partagé sa connaissance des Bois, en somme le nécessaire pour devenir un bon forestier. C’était un homme imposant, tatoué de la tête au pied, le regard vif sous ses sourcils broussailleux. Sa barbe qu’il ne coupait jamais, était tressée et lui donnait un air froid et tacite. C’était cependant un homme jovial et généreux, qui avait pris Aryk sous son aile croyant en son potentiel. Il indiqua au garçon son cheval et fit signe aux autres. Chacun monta son destrier et la troupe se dirigea vers l’Est, vers la forêt.






Merci d'avance pour vos comm's, la bise les gens :*

EDIT: le gras ne s'est pas activé et j'ai un peu la flemme de mettre tous les noms propres en gras, du coup sachez qu'il le sont tous. voila voila Wink


Dernière édition par XXXXX le Sam 4 Fév - 2:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shââssd'ôôô
Shas'la
Shas'la
avatar

Nombre de messages : 377
Age : 53
Date d'inscription : 06/01/2015

MessageSujet: Re: début de quelque chose    Ven 3 Fév - 23:55

Ben sinon pour les noms gras qui ne le sont pas ... çà va je trouve qu'ils rentrent bien dans l'histoire .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
XXXXX
Carnivore Kroot
Carnivore Kroot
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 02/01/2016

Feuille de personnage
Nom du Personnage:
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)
PV:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: début de quelque chose    Sam 4 Fév - 2:09

Merci mec ^^ je pense juste changer le nom d'Agathe en quelque chose de plus peste.
Je pense à Cassandre(a)

à voir

j'ai édité mon premier message je m'étais trompé de version Very Happy donc voilà.

Sinon le style est agréable ? ça donne envie de vivre la suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
XXXXX
Carnivore Kroot
Carnivore Kroot
avatar

Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 02/01/2016

Feuille de personnage
Nom du Personnage:
Expérience:
1000/1000  (1000/1000)
PV:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: début de quelque chose    Lun 13 Fév - 6:59

Hey petit up pour vous glisser les cartes, afin de visualiser un peu le bordel.

ça m'aide dans l'écriture...

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t34.0-12/16731127_1643939799241662_624764426_n.jpg?oh=2b7264396a0419f294fd0e8e0d7089bd&oe=58A35872

https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t34.0-12/16736635_1643939809241661_235646624_n.jpg?oh=d3e72a524b96bf55ca5844b5e09551f7&oe=58A3524E

voilà voilà en espèrant que ça plaise Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devogearus
Mentor Kroot
Mentor Kroot


Nombre de messages : 156
Age : 20
Humeur : Variable mais tjs proche de la bonne humeur
Date d'inscription : 05/04/2013

MessageSujet: Re: début de quelque chose    Ven 12 Mai - 2:06

Hey super récit j'ai énormément apprécié la lecture !!

L'univers me semble riche, travaillé, assez original et logique ( enfin, dans les limites imposées par ton univers ^^ ).

Les noms sont très bons je trouve, simples, accrocheurs, j'aime personnellement bien Agathe pour un nom de peste ( sans rancune pour les éventuelles Agathes :p )

Les dialogues sont fluides et logiques à nouveau, je ne repère que peu de fautes d'orthographes ( 2 je crois , et pas horribles ). J'aime bien le cours d'histoire qui nous permet de nous plonger directement dans la trame narrative et l'antériorité de ton monde. C'est de nouveau je trouve une manière originale de nous plonger dans ton univers Wink. Je me suis même un petit peu ennuyé en lisant cette partie, ce qui exceptionnellement rendait bien avec la situation XD ( cours d'histoire, exposé, blablattage etc... ) . Ça m'a fait ressentir comme un élève de la classe tout en m'apprenant néanmoins les bases narratives nécessaires à le compréhension de l'univers ciblé ^^

Essaie de peut-être un peu plus nous décrire les personnages cependant. Je n'ai toujours pas d'image visuelle pour Varyk, Agathe ou encore le professeur et doit y substituer des créations de mon crû pour les inclure dans le récit.

Sinon rien d'autre à dire, un super début selon moi. Après je ne suis pas un spécialiste en la matière ( d'autres comme Yeti se chargeront de cibler plus précisément les défauts de ton texte, que moi je ne parviens pas à repérer s'il en possède ^^ )

Continue tes récits, tu as un bon niveau, hâte de lire la suite !! ^^

P.S: Je n'arrive pas à lire les cartes :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: début de quelque chose    

Revenir en haut Aller en bas
 
début de quelque chose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DENVER&MAX ? "Vous devez être avocat : vous dégagez quelque chose de malin et d’inutile."
» Quelque chose de motivant...
» Quelque chose de marrant à faire avec le logo.
» Enfin quelque chose d'intéressant ici : MOI
» Sólveijg Yngvarrdóttir ? « Le temps passe. Et chaque fois qu'il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s'efface. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tau'Va Tsua'm :: Warhammer 40,000 :: Histoires-
Sauter vers: